Domaine de Culan

Lieu de réunion du HOP (Horizon Ouvert et Prospère).
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tremblez Culan, la cousine est là !

Aller en bas 
AuteurMessage
Amberle

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 03/04/2008

Feuille de personnage
charisme:
131/255  (131/255)
force:
202/255  (202/255)
intelligence:
122/255  (122/255)

MessageSujet: Tremblez Culan, la cousine est là !   Jeu 3 Avr - 20:24

[On m'excusera, j'ai pas attendu que le RP d'accueil soit fini pr commencer celui là, ms pas le temps ... Désolée !]

Le protocole voudrait que les invités restent dans le hall. Qu'ils boivent un verre de vin, mangent des amuse gueule en attendant bien sagement que le maitre des lieux viennent vous chercher. La bienséance, comme dirait le sieur Llyr. Oui. Sans aucun doute même.

Mais Amberle envoya valser cette norme. Elle était chez sa cousine, et venait lui faire une surprise. Au grand damn d'Anicet, elle se faufila à l'interieur, se gardant de faire des cris d'admirations quant à la disposition des meubles, cela aurait pu trahir sa présence ici. A pas de loups, elle veilla à ne faire aucun bruit. Demandant à une femme de chambre où se trouvait la vicomtesse, lui imposa de baisser le ton en mettant son doigt sur sa bouche, et la remercia d'un signe de tête.

La chambre, donc.
Amberle poussa la lourde porte en bois, croisant les doigts pour qu'elle ne grince pas. Tout sourire, elle se dirigea vers la petite famille. Maryan lui tournait le dos. Elle referma la porte avec attention, et se mouva doucement dans sa direction, posant son menton sur son épaule.


Coucou ma belle.
Alors, c'est lui Gabriel ... Mhm il est chou ...


Sourire malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryan
Vicomtesse
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 30
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
charisme:
233/255  (233/255)
force:
222/255  (222/255)
intelligence:
135/255  (135/255)

MessageSujet: Re: Tremblez Culan, la cousine est là !   Jeu 3 Avr - 22:30

Elle était assise devant sa coiffeuse, le visage penché sur un pot d’onguent aux senteurs délicieuses. Il s’agissait de mélanger deux pates pour n’en former qu’une, compacte et odorante. La mixture obtenue permettrait d’ôter ces vilains cernes apparus à la naissance de Gabriel.

Maryan posa son regard azuré sur le marmot. Dans les reflets pers de ses yeux, l’on pouvait presque voir des lueurs de reproches.
Il faut dire qu’il y avait de quoi. Ces maudits cernes ne s’étaient pas formés sans raison. Sans les vagissements incessants et –comble de l’horreur- nocturnes du mouflet, la jeune Vicomtesse aurait pu passer ces dernières nuits à s’abandonner entièrement dans les bras de Morphée.

Oui mais voilà. L’avorton était là, et Maryan fût bien obligée de constater que sa marraine avait raison, lorsqu’elle lui parlait du métier de mère comme « la plus éreintante et laborieuse tâche au monde ».

Grmblbl !! Si elle avait su, elle aurait eu tôt fait de prendre les tisanes conseillées par sa mère pour s’épargner le tracas de la grossesse et de ses suites.

Fort heureusement, la jeune Vicomtesse avait réussi à convaincre son époux de confier l’éducation de leur héritier à la Dame de Baugy.
L’enfant grandirait ainsi sainement, et Maryan pourrait continuer à vivre sa vie de jeune damoiselle du Berry qu’elle aimait tant.
Bals, banquets, foires, festivités diverses et variées… Elle ne se sentait ni la force, ni l’envie d’abandonner toutes ces choses au profit d’un bambin braillard et solliciteur.

Tout à ses réflexions, la jeune femme n’entendit point la porte de sa chambrée s’ouvrir lentement, et sa cousine s’avancer à pas de loup.
Aussi sursauta-t-elle presque lorsqu’Amberle vint poser sa jolie tête sur son épaule.

Un immense sourire éclaira le visage de Maryan, et elle se précipita dans les bras de sa cousine tant aimée avant de lui répondre.


« Cousine ! Ma chère cousine ! Bon sang tu m’as tant manqué ! Que je suis contente, Seigneur !
Oui, voici Gabriel. Il dort. Allons dans mon petit salon, veux-tu ?! Je ne voudrais point qu’il se remette à hurler. C’est que ça a le sommeil bien fragile, ces petites choses ! »


Prenant la main d’Amberle, tout à sa joie, sautillant presque, elle l’entraîna vers une grande porte, derrière laquelle se trouvait le boudoir personnel de la maîtresse des lieux.
Elle manda sa camérière, Matheline, et ordonna à cette dernière de veiller sur l’enfant, et d’appeler Dame Mentaïg s’il y avait le moindre problème, celle-ci devant encore se trouver dans le bureau, avec le Vicomte.

Puis Maryan prit les mains de sa cousine, l’embrassa bien fort, et l’assomma de questions.


« Chère cousine, tu es superbe ! Alors dis-moi, comment se passe ta vie en Touraine ? L’accueil fût-il bon ? Habites-tu toujours à Loches ? Avez-vous un bon maire, là-bas ? Et les Lucioles, où en sont-elles ? Messire Cuculus a-t-il vraiment dissout la compagnie ? On dit qu’il erre dans les campagnes tourangelles en quête de vengeance contre ceux qui l’auraient poussé à abandonner les Lucioles. Est-ce vrai ? Est-il aussi froid et sec qu’on le murmure dans les chaumières ? Et Messire Hans, comment va-t-il ? Et… Norf ! Diantre je ne te laisse même pas le temps de parler ! Je suis si contente de te voir ! »

Elle l’embrassa encore, rit de sa faconde, et se décida enfin à faire silence pour laisser sa cousine s’exprimer.

_________________
Maryan d'Ambroise - Vicomtesse douairière de Culan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amberle

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 03/04/2008

Feuille de personnage
charisme:
131/255  (131/255)
force:
202/255  (202/255)
intelligence:
122/255  (122/255)

MessageSujet: Re: Tremblez Culan, la cousine est là !   Ven 4 Avr - 0:43

Amberle étreignit avec passion la jeune maman et contempla le petit être. Elle se pencha vers lui, et lui murmura

Coucou terreur. Bienvenue dans ce bas monde ... Tata Amb' sera toujours là, rappelles toi cela, bout d'chou.

La brune se laissa embarquer dans le salon. La lumière feutrée la mit à l'aise de suite. Amberle éclata de rire en entendant sa cousine. Une question en amenait une autre, et la curiosité de Maryan semblait sans fin.

Bonjour ma belle,
Bonne mine, j'ai ? Surement meilleur que la tienne. Tes traits sont tirés, tu sembles avoir besoin de repos, ou du moins, de changer d'air un court temps.

N'empeche ... Tu as su réalisé nos rêves, ma jolie.


Main dans la main, la brune fit quelques pas de danse avec son hôte. Euphorique. Heureuse tout court.

Tu te rappelles ? Mômes, on se faisait rouspéter par la vieille bique de Jazzette car on révasser de chateaux au lieu de récolter le blé. Tss ...

Sourire bienveillant.Elle se laissa choir dans un fauteuil, et observa la blondinette. Que de chemins parcourus depuis leur enfance. Sourire en y repensant.

Moi, donc ? Je vais tâcher de répondre à tes nombreuses questions. Oui, les maires sont bien. A Loches, c'est Titou, la femme de Hans qui est notre mairesse, et pétard de pétard, elle râle et veille au grain. Ah oui, tu as pas su ? Ils se sont mariés ! Y a pas longtemps. J'ai entendu la fête de chez les moines, pour dire, ils ont du feter cela avec joie.
Hans est parti en croisade avec les lions de Judas, et quelques ex membres des lucioles. Comme Errance ... Parce que oui, le coucou a dissolu la compagnie. Ils etaient en pleine gloire, mais il a préféré penser à ses membres. A leur vie, afin qu'ils ne soient pas toujours en exil. Norf.

Le coucou ? Ma foi, je l'apprécie beaucoup. Il est rustre, soit. Mais il est franc et ne se cache pas. Il fait ce qu'il dit, et a beaucoup d'humour. On dit beaucoup de lui, mais tu sais comment va la rumeur ... Ca grandit, grossit, effraye, et au final, déforme, s'insinue dans les esprits sans même qu'on tente de verifier les dires. Puis lui même aime jouer au grand méchant loup. Forcément, ca n'aide pas. Héhéh !

Voilà pour la Touraine. Et le Berry ? Quoi de neuf ? Parait que le beau brun *sourire taquin* a fondé un parti ? Quelle bonne nouvelle. Et ton enfant ? Tu l'allaites ? Tu vas le donner à une nourrice ? Tu ... hum. je te laisse tout me dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryan
Vicomtesse
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 30
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
charisme:
233/255  (233/255)
force:
222/255  (222/255)
intelligence:
135/255  (135/255)

MessageSujet: Re: Tremblez Culan, la cousine est là !   Mar 8 Avr - 20:04

La jeune femme ne pût s’empêcher d’éclater de rire à la mention de leur tante. Il était vrai que cette dernière se transformait parfois en véritable duègne, aigrie et exécrable à souhait.
Il n’empêche, elle avait tout de même laissé sa nièce et fillote épouser l’homme qu’elle aimait, mais qu’elle, Jazzette, était loin de porter dans son cœur.

Maryan repensa au court billet reçu en réponse du faire-part de naissance, et retint un gloussement. « Quel dommage qu’il ressemble à son père ! », avait-elle écrit. Il faudra qu’elle le montre à sa cousine. Elles en riraient, comme elles riaient de tout ensemble.

La vie semblait plus légère et plaisante lorsqu’Amberle était là. Maryan s’en rendait compte chaque fois qu’elle la revoyait.
Elle seule savait faire pétiller ses yeux ainsi. Elle seule savait la faire rire jusqu’à en avoir mal au ventre. Elle seule savait lui faire oublier ses devoirs fastidieux et la faire redevenir enfant pendant un certain temps, pour son plus grand bonheur.

La jeune Vicomtesse serra les mains de sa cousine tant aimée, l’accompagna dans ses pas de danse quelques minutes, puis alla s’asseoir dans le fauteuil à côté d’elle, l’écoutant parler, ponctuant simplement ses phrases par des petits rires cristallins ou des sourires amusés.

Elle eût un regard rêveur lorsque sa cousine lui parla du fameux Coucou. Hum… La jeune fille rangée mais passionnée qu’elle était se demandait bien de quoi pouvait avoir l’air ce grand guerrier, que tout le monde ou presque brûlait de voir pendre.

Elle n’en demanda pourtant pas plus, se contentant d’écouter sa cousine avidement.
Cette dernière finit par demander des nouvelles du Berry. Le duché devait lui manquer. Les souvenirs ne s’effaçaient pas comme cela… Lorsqu'elle manda des détails sur le petit Gabriel, Maryan s'exclama :


« L’allaiter ?! Diantre non ! Certainement pas ! » Elle ajouta plus bas, se penchant vers son interlocutrice : « Il parait que ça déforme la poitrine. Te rends-tu compte ?! »

« Ma foi, je ne préfère pas prendre de risque, je le confie à une nourrice. Et puis il y a aussi Dame Mentaïg pour s’en occuper. Le Vicomte et moi lui avons confié son éducation.

Mais dis-moi, chère cousine : nous feras-tu l’honneur de rester quelques jours ici ? Ou dois-tu repartir bientôt ? »


Une lueur d’espoir s’était éclairée au fond des iris azurés de la jeune Maryan. Comme elle adorerait garder sa cousine auprès d’elle pendant des jours et des jours encore !

_________________
Maryan d'Ambroise - Vicomtesse douairière de Culan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tremblez Culan, la cousine est là !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tremblez Culan, la cousine est là !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anne de Culan - 13.08.1458 - 865/900
» Baptême de Flore de Lendelin [Terminé]
» Bienvenu au Comité des fêtes
» Mariage de Zigom et Vivilolo [Terminé]
» [RP]Mariage d'Ulan de Montfort et de Kederick de Saint-Prigent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Culan :: Premier étage :: Les appartements de la Vicomtesse-
Sauter vers: